6 lieux publics pour faire l’amour par les InrocKs

Publié le par Elliot

"

rosava/Flickr
 

On va chez toi ou chez moi ? Et si on osait le ni l’un ni l’autre…

• Rue d’Orchampt (XVIIIe) : A deux pas de la maison de feu Dalida, sur l’un des plus petits trottoirs de Paris et dans l’une de ses rues les plus étroites, pour un numéro passionné d’équilibristes.

• Le Sacré-Coeur (XVIIIe) : Empruntez les escaliers privés de l’église pour vous retrouver sous les combles. Là, entre des planches de bois qui craquent, couvés par une grosse cloche, élancez-vous à la gloire de Dieu. D’autres sont passés par là.

• Les rives du canal de l’Ourcq : Moins romantique, le long du canal de l’Ourcq, de la Villette à Claye- Souilly, de nombreux terrains vagues ou sous-bois accueillent mateurs et exhibitionnistes. Plutôt gay au pied du périphérique à Paris, puis hétéro en longeant les rives.

• Avenue Vélazquez (VIIIe) : Petite allée, presque privée, qui donne sur l’une des entrées du parc Monceau, l’avenue Vélazquez est encadrée par une série de jardinets cossus au feuillage dense.

• Les jardins du Louvre (Ier) : Pour ceux qui n’ont pas peur de l’inconnu. Sorte de backroom à ciel ouvert, les jardins du Louvre déroulent un décor de petits buissons taillés au carré au milieu desquels certains aiment déambuler de nuit. Au détour d’un de ces bosquets feuillus, on fera la connaissance dans le noir d’une ou plusieurs personnes avides de sexe à l’aveugle. Entrez par la place du Carrousel mais sortez couverts.

• Le Champ-de-Mars (VIIe) : Au milieu des parents promenant tranquillement leurs poussettes, on s’installera confortablement dans l’un des petits cabanons pour enfants qui jalonnent les allées du Champ-de-Mars.

R. M."

 

 

Source

Commenter cet article